doresjoyce - croyance limitante

Les croyances limitantes : un frein au développement de votre activité

S’il y a bien une chose qu’il faut réussir à transformer quand on entreprend, ce sont nos croyances limitantes. Qu’il s’agisse de notre relation à l’argent, de la vision qu’on a du business, de la manière dont on perçoit la concurrence, etc., tout devient plus complexe à cause de nos croyances. Et parce qu’elles sont limitantes, elles vont tout simplement freiner, voire bloquer la bonne évolution de notre activité.

Comment les croyances limitante freinent  votre business ?

1. Croire que vous n’êtes pas capable de devenir leader dans votre domaine
En vous empêcher de rêver grand, vos croyances ne vous permettent pas de devenir une référence dans votre domaine. Votre capacité, à réussir dépendra des efforts que vous mettrez en place dans votre activité et de la confiance que vous aurez en vous. 
Si du fait de vos croyances limitantes, vous vous sentez comme illégitime. Vous allez vivre et agir comme tel. C’est seulement à partir du moment où vous allez décidez, pour vous-même, de vous positionner comme une référence dans votre domaine et d’agir comme tel, que vous pourriez progresser et devenir un jour, un leader dans votre business.

Les croyances limitantes quand on entreprend

2. Ne pas prêter attention à vos émotions et croire que vos émotions peuvent – être un aveu de faiblesse
Accepte de ressentir les émotions inconfortables. Ce sont ses émotions, qui révèlent de votre humanité, de votre force et de ton courage, c’est la somme de qui vous êtes. (Hell Yeaahh ! )

Vous avez le droit d’avoir mal ; d’être énervé. Vous avez le droit d’avoir de la peine ; d’être en colère… De crier, pleurer et d’avoir envie de tout foutre en l’air !

Être une personne forte, qui s’assume pleinement, ne signifie pas, être une personne sans peine, sans émotion, sans crainte. Il n’y a pas d’émotion négative, il n’y a que des émotions censées nous enseigner quelque chose sur nous-mêmes.

Être bien avec soi, c’est justement accepter que des fois, la vie fasse mal, mais de toujours avoir le courage de se relever, de tout donner, d’avancer et de ne jamais abandonner… Jusqu’à ce que les beaux jours reviennent. 

3. Croire que le jugement des autres est meilleur que les autres
Bien entreprendre, c’est se faire confiance. Avoir confiance en soi nécessite de ne plus rechercher la validation extérieure et de regarder à l’intérieur de nous.
Vous êtes la personne que vous êtes. Actuel ou futur chef d’entreprise, vous êtes responsable de votre vie et de votre business. Vous seul êtes capable de décider ce qui est bon pour vous ou pas. Alors, osez-vous faire confiance et croire en votre projet.

4. Croire que vous êtes une imposture
Tant que vous pensez que vous n’avez pas votre place, vous n’auriez pas de place. Si vous vivez dans l’attente qu’on vous démasque, vous ne prendre jamais le pouvoir dans votre business. Lorsque vous douterez de vous, vous ne pouvez pas être dans la bienveillance, l’abondance et l’ouverture à l’autre.

Pour créer et développer sereinement votre business, il vous faudra mettre votre syndrome de l’imposteur de côté et passer à l’action, c’est comme ça que vous gagnerez en confiance et en légitimité.

Pour échanger ensemble, n’hésite pas à me contacter sur Instagram (j’y suis H24 ou presque 🤫 )

croyance limitante - doresjoyce